Accueil > Toutes les actualités > AutoCAD 2017 : les nouveautés et le test

AutoCAD 2017 : les nouveautés et le test

jeudi 24 mars 2016, par Eric

Cet article a été lu 7423 fois

Depuis plusieurs années, le mois de mars rime avec nouvelle version d’AutoCAD. Cette année 2016 ne déroge pas à la règle et Autodesk vient de dévoiler AutoCAD 2017.
Quoi de neuf ? Quelles sont les nouveautés ? Voici mon test et mon avis sur la version AutoCAD LT 2017.

Côté installation :

Pas de grandes différences avec AutoCAD 2016. La configuration reste sensiblement la même, à savoir un PC fonctionnant sous Windows 7 SP1, Windows 8.1 ou Windows 10.

AutoCAD 2017 demande le .NET Framework Version 4.6 pour fonctionner.

Le format de fichier reste le même que pour les versions 2013 à 2016.

Après installation on trouve un nouveau panneau pour choisir sa licence (monoposte, réseau ou version d’évaluation) ainsi qu’un nouveau module pour migrer les personnalisations des anciennes versions d’AutoCAD.

Côté interface :

 Peu de changement de ce côté-là, on remarque simplement une nouvelle icone qui, c’est mon avis, n’est pas des plus réussie. Cela fait un peu écriture de film d’horreur. Mais bon cela ne change rien à l’utilisation du logiciel.

 A l’intérieur du logiciel, plusieurs boites de dialogue ont été agrandies ou sont devenues redimensionnables. C’est le cas des boites de dialogue d’insertion des blocs, de l’éditeur d’attributs, du gestionnaire de mise en page, des propriétés du dessin et du gestionnaire d’état de calques.

Mon avis : C’est bon à prendre mais on ne va pas changer de version simplement pour cela.

 Une nouvelle variable système nommée CURSORTYPE permet de remplacer le curseur de la souris AutoCAD par celui de Windows.

Mon avis : Là, je ne vois pas l’intérêt.

 Une autre variable nommée LTGAPSELECTION permet de modifier la sélection des objets dont le type de ligne est discontinu. En modifiant cette variable il est possible de sélectionner ou de s’accrocher sur les espacements de ces objets.

Pour que cela fonctionne il faut que l’accélération matérielle soit activée et que vous disposiez d’une carte graphique compatible DirectX 11.

Mon avis : A tester mais ça peut être pas mal, c’est vrai que parfois c’est un peu pénible de ne pas avoir l’intersection parce qu’elle tombe entre deux pointillés.

 Une nouvelle option permet de régler le délai d’apparition des info-bulles.

Mon avis : C’est un détail.

Côté dessin :

 Deux nouvelles fonctions permettent de créer plus facilement des traits d’axes sur des cercles et des arcs de cercles ou entre deux lignes.

Ces deux commandes nommées « Marque centrale et Trait d’axe » fonctionnent simplement en cliquant sur un cercle ou deux lignes. Ces axes une fois créés sont associatifs, c’est-à-dire qu’ils se réadaptent en cas de modification du cercle ou des deux lignes.

Plusieurs nouvelles variables systèmes permettent de paramétrer les dimensions de ces axes.

Mon avis : Ces nouvelles commandes sont bien pratiques pour ceux qui manipulent des plans mécaniques mais aussi pour d’autres plans. Dommage que les réglages se fassent uniquement à partir de variables systèmes. Des réglages à partir du ruban (comme pour les réseaux par exemples) auraient été bien plus conviviaux.

 En plus de l’import de fichier PDF comme référence externe, cette version 2017 permet de convertir les fichiers PDF vectoriels en plan modifiable sur AutoCAD. (Pour être converti le PDF doit contenir des textes ou des vecteurs, n’imaginez donc pas convertir un plan papier qui a été scanné puis ensuite converti en PDF)

D’autres logiciels permettent déjà de réaliser ce type d’opération. Est-ce que cette fonctionnalité intégrée à AutoCAD pourrait remplacer ces logiciels tiers ?

Etant déjà utilisateur du logiciel PDF2CAD qui donne en général de bons résultats lors de la conversion d’un PDF en DWG, j’ai voulu un peu comparer les deux produits.

Après plusieurs essais je dois avouer que la conversion d’AutoCAD est plus qu’acceptable. Tout n’est pas parfait mais dans ce domaine la perfection est illusoire.

Comparé à PDF2CAD qui en général respecte beaucoup le visuel du PDF, AutoCAD à parfois quelques ratés sur des remplissages principalement.

AutoCAD
PDF2CAD
AutoCAD
PDF2CAD

Certains cercles sont convertis en arc, en polylignes ou en splines, alors que PDF2CAD les convertis en cercles (Attention PDF2CAD ne converti pas tout en cercle non plus). La qualité de la conversion dépend surtout de la qualité du fichier PDF. Un fichier PDF mal construit ne sera jamais bien converti, quel que soit le logiciel utilisé.

Un fichier de cadastre n’a pas été correctement converti avec AutoCAD, alors que d’autres plans l’ont été sans problème.

Alors bien sûr on a moins d’options de conversion que dans un logiciel du type PDF2CAD (différents choix de création de calques, conversion par lot, export en dxf…) et on s’aperçoit que le module d’AutoCAD souffre encore de défauts de jeunesse, mais dans l’ensemble le boulot est fait. Le module est plutôt bien conçu et simple à utiliser, on apprécie l’aperçu des feuilles avant conversion et l’application de la transparence sur les remplissages.

Mon avis : En tant que revendeur du logiciel PDF2CAD, je ne suis pas forcément super ravi de cette nouveauté, mais que voulez-vous, dans la vie il faut s’avoir s’adapter. Ce module bien qu’imparfait fait dans l’ensemble ce qu’on lui demande et ici on demande de convertir un PDF en DWG, ce qui signifie aussi que l’on n’espère pas récupérer un plan nickel comme si on avait le plan d’origine. Il faut bien comprendre que ce système est et doit rester une solution de dépannage et pas une habitude. La conversion PDF est et restera une conversion approximative et pour ça AutoCAD répond au besoin.

Côté performances :

 Autodesk affirme avoir amélioré les performances d’affichage sur AutoCAD notamment sur les fonctions de zoom et de panoramique.

 La qualité d’affichage des types de lignes a également été améliorée.

 Le calcul du centre géométrique n’est plus réalisé sur des polylignes contenant un trop grand nombre de segments. Cette quantité semble gérée par la variable PLINEGCENMAX.

Mon avis : Un gain de performance ne peut être qu’appréciable, cependant je n’ai pas remarqué de différences notables. Des tests plus poussés sont peut être nécessaires sur certains plans particuliers et peut être seulement avec des cartes graphiques compatibles DirectX 11.

Côté partage :

 Une nouvelle fonction nommée vue de conception vous permet de partager votre plan dans un simple navigateur Web. Nul besoin pour votre destinataire qu’il possède un compte A360 mais simplement qu’il dispose d’un navigateur compatible WebGL, ce qui est le cas de la plupart des navigateurs récent. Le plan s’ouvre dans un Viewer nommé A360 Viewer sortit il y a quelques mois chez Autodesk.

Mon avis : Pourquoi pas, l’intérêt ici c’est que le destinataire n’a besoin d’aucun compte ni aucun logiciel particulier pour visualiser votre plan.

Divers :

 La variable système HPLAYER peut désormais être définie sur un calque qui n’existe pas.

Mon avis : why not.

 La variable système DIMLAYER est désormais utilisée par toutes les commandes de cotation.

Mon avis : pareil qu’au-dessus.

 La commande MODIFTEXTE se répète désormais automatiquement.

Mon avis : pas mieux

 Les info-bulles inutiles ont été supprimées des boîtes de dialogue Sélection rapide et Purger.

Mon avis  : Ah enfin, non je déconne

 Un nouveau paramètre d’unité, les pieds américains, a été ajouté à la liste des échelles d’insertion dans la commande UNITES.

Mon avis : Peut-être pratique pour les américains, un peu moins en Europe.

 Le module de mise à jour Autodesk Application Manager est remplacé par une nouvelle application nommée Application de bureau Autodesk.

Mon avis : Etant donné que l’Autodesk Application Manager ne fonctionnait pas très bien on ne peut qu’espérer que celui-ci fonctionne correctement.

 Autre nouveauté mineure mais qui peut dépanner, c’est le message d’avertissement qui apparait lorsque l’on essaie de supprimer un objet et que la variable Pickfirst est réglée sur 0. Dans ce cas AutoCAD propose de la repasser automatiquement à 1.

Mon avis : ce n’est pas révolutionnaire mais ça va en dépanner quelques-uns.

Conclusion  : Cette version 2017 peut intéresser ceux qui manipulent des plans mécaniques ou ceux qui n’ont d’autres choix que d’importer des plans PDF. Au-delà de ces deux grandes nouveautés, il faut avouer que cette version 2017 ne laissera pas une trace indélébile.
Pour ceux qui veulent installer cette nouvelle version rendez-vous simplement dans votre compte Autodesk.

Messages

  • Merci pour ce passage en revue des nouveautés. Effectivement, pas de quoi se relever la nuit, cette fréquence d’une nouvelle version tous les ans est-elle encore adaptée ? La question se pose !

    • Salut Patrick,

      Non, pas de quoi se relever la nuit. La fréquence n’est pas forcément un problème. Le tout c’est de savoir ce que l’on met dedans. Est-ce qu’Autodesk veut continuer à proposer un logiciel 2D évolutif et performant ou simplement le faire évoluer gentiment pour qu’il ne fasse pas trop d’ombre aux autres logiciel de la gamme et d’ajouter quelques fonctions de ci de là pour qu’il reste compatible avec Inventor, Revit...

  • Bonjour à toutes et tous,

    Salut Eric,

    Analyse très intéressante, merci !!:-))

    @u plaisir,

  • Bonjour,
    en ce qui me concerne, la nouveauté principale de cette version est désormais la possibilité de s’accrocher aux entités XREF Navisworks. Point primordiale pour tous les gens, et ils sont des millions, qui font du B.I.M.
    Il ne manque plus que la possibilité de faire un cube de visualisation autour de la zone concernée et ce sera parfait.
    A bon entendeur !!!
    @+

  • Je suis très très déçu par Autodesk, Autocad mon compagnon depuis une vingtaine d’année va être abandonné...

    depuis la version 2007 en fait tout a été fait pour descendre en flèche ce software.

    Hachure tjs pleins de bug et d’une longueur plus qu’insupportable, de même pour le texte bourré de bug, l’affichage qui saccade insupportable, aucune amélioration de la réalisation de mise en page et mise a l’échelle tjs une cata...
    Oui Autodesk vous avez loupé le virage ou le train, des soft bien moins cher, sont de qualité malheureusement bien meilleure.

    Vous allez perdre vos Architecte et par la suite les Ingénieurs, CVSE, et ensuite bah bye bye l’usine a gaz.

    Moi je quitte le bateau et m’en vais sur Archicad, Sketchup et consœur...très déçu par Autodesk.

    Je précise que je l’ai vendu et fait le support plus de 3 ans. Mais là non je le supporte plus du tout.

    Bye

  • Bonjour à tous,
    J’ai un souci sur la commande de DP "déplacement" sur autocad 2017.
    Lorsque je sélectionne les objets à déplacer, je tape "dp" au clavier puis je valide, l’autocad me force à avoir comme point de base l’origine du plan (0,0,0)
    Ligne de commande : spécifier le déplacement <0.000, 0.000, 0.000>
    Du coup impossible de déplacer les objets à un emplacement désiré.
    Les objets sélectionné sont déplacer systématiquement à l’origine du plan.
    C’est peut être un variable système qui déconne ?!
    Pour mieux comprendre ce problème je vous invite de visionner cette vidéo sur la chaîne youtube :
    https://www.youtube.com/watch?v=qo9jhjdQbRs&feature=youtu.be
    😭😭 aidez moi svp

    • Bonjour Nima,

      Votre commande déplacer a effectivement un soucis. Il y a une validation en trop après le choix des objets.

      Je ne sais pas si vous avez utilisé un programme Lisp ou autre qui vous a peut-être reprogrammé la fonction déplacer. A voir s’il n’y a pas un lisp à décharger pour tester. Vérifiez aussi que votre fichier acad.pgp (fichier des raccourcis clavier n’a pas une entrée erronée pour le raccourcis DP. Voir même s’il n’y en aurai pas 2 dans la liste.

      Vous pouvez aussi essayer d’installer le Service Pack 1 pour voir, ça ne fera tout de façon pas de mal, au contraire :

      https://knowledge.autodesk.com/support/autocad/downloads/caas/downloads/content/autocad-2017-service-pack-1.html?v=2017#mtc-french

      Et si cela ne fonctionne pas vous pouvez restaurer les paramètres par défaut d’AutoCAD. Pour cela utilisez la case de recherche de Windows en tapant la phrase : restaurer les paramètres par défaut

  • Bonjour, merci pour votre réponse,

    Je vais essayer de vous donner un peu plus de précision sur ce problème,
    cela fait maintenant 10 ans que je travaille sur Autocad, je n’ai jamais vu une chose pareille !
    Actuellement je travaille dans un cabinet d’architecte, tout récemment nous avons acheté (loué) la licence d’Autocad 2017, auprès d’un revendeur d’Autodesk situé en France, assez réputé dont je ne citerais pas le nom ! En tout cas pas pour le moment...!
    Au départ j’étais super content de passer de la version 2012 à celle de la 2017 mais honnêtement je suis très déçu de cette nouvelle version bourré de bug ! Je passe les détails...

    J’ai déjà testé le fichier acad.pgp lorsque cela se produit il n’y a pas d’anomalie. (Vérifié et approuvé par le revendeur).

    Pour info j’utilise aucun "Lisp" le fichier que j’ai mis en ligne sur youtube est un fichier propre, j’ai tout simplement ouvert un nouveau document puis j’ai dessiné les carrés dans ce rectangle, ce problème n’a rien à avoir avec ce fichier, quand cela se produit c’est l’ensemble de mes fichiers (plans) qui sont infectés.

    Pour le moment personnes n’a pu trouver une explication cohérente à ce BUG les gens du support technique ne comprennent pas !! Pour le moment nous sommes toujours dans l’attente.
    C’est pour cette raison que je prends les devants.

    Une petite précision ce BUG se produit de manière très aléatoire, bref.. un vrai casse tête, mais ce qui est encore plus surprenant est que un coup de redémarrage du PC et tout rentre dans l’ordre !!

    Merci pour le lien "Service Pack 1" je vais l’installer et je vous tiens informé.

    Cordialement

    • Bonjour Nima,

      Merci pour ces précisions.
      Je suis assez étonné que vous rencontriez beaucoup de bugs avec la 2017 (avez-vous des exemples ? )qui est quand même plutôt stable, surtout comparée à une 2012 qui possédait pas mal d’incohérences.

      Pour en revenir à votre problème, cela me fait penser à un souci que j’ai déjà rencontré à plusieurs reprises est qui à première vue peut paraître ridicule, mais qui ne l’est pas du tout.
      Avec le temps les boutons de souris s’usent et dans mon cas j’ai déjà eu en main des souris dont la molette faisait des doubles clics lorsqu’on la maintenait enfoncée ou plus de clic du tout ou des boutons droits qui fonctionnaient par intermittence. Cela peut causer parfois des doubles clics involontaires.
      Avez-vous essayé de changer de souris pour voir.

      Sinon, est-ce que ce problème se produit aussi avec le bouton modifier de la barre d’outils ou du ruban, ou seulement avec le raccourcis clavier ?

      Et pour mieux comprendre, lorsque vous validez la sélection d’objets, le faites-vous avec le bouton droit de la souris ou la touche Entrée ou espace du clavier ?

      Merci

      Cordialement

      Eric

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document