Le journal de Caderix

L’actualité sur AutoCAD et autres logiciels de DAO

Accueil > Toutes les actualités > AutoCAD 2019, la version qui fait la différence.

AutoCAD 2019, la version qui fait la différence.

jeudi 22 mars 2018, par Eric

Cet article a été lu 1240 fois

Comme tous les ans à la même période, Autodesk dévoile une nouvelle version de son logiciel AutoCAD.
Cette année, AutoCAD 2019 arrive avec son lot de nouveautés et d’améliorations que je vais vous décrire dans l’article ci-dessous.

Cette version 2019 amène principalement 3 nouveautés.

1) De nouveaux icones

Cliquez pour agrandir {JPEG}

Les icones présentes dans le ruban, les barres d’outils ou même la barre d’état ont été redessinés dans le but de s’adapter plus facilement aux différentes résolutions d’écran ainsi qu’aux écrans en haute résolution.
Rassure-vous les icones ne sont pas totalement différentes, il s’agit plus d’un restylage que d’un vrai changement. Vous ne devriez pas mettre très longtemps à retrouver vos fonctions préférées.

Mon avis  : J’aime bien de temps en temps un petit restylage, ça change un peu. Après bien sûr ce n’est pas cela qui va tout changer non plus et puis les goûts et les couleurs…

2) Un comparateur de fichiers

Cette version 2019 permet de comparer 2 fichiers pour savoir s’il y a eu des changements entre deux révisions d’un même plan. Pour donner un exemple simple, imaginons que vous receviez un plan de bâtiment d’un architecte et que votre travail est de réaliser une implantation par-dessus. Lorsque l’architecte vous enverra une version modifiée de son plan de bâtiment, vous pourrez plus aisément connaître les modifications qui ont été apportées. Vous pourrez ainsi facilement savoir si une cloison a été déplacée ou supprimée, si une porte a été ajoutée, etc.

Ce comparateur de fichier est plutôt simple à utiliser, puisqu’il vous suffira de choisir deux fichiers dwg, de valider et AutoCAD va créer un nouveau dessin qui va superposer les deux versions.

Des couleurs différentes et des nuages de révisions vous permettront de repérer facilement les différences entre les deux dessins.
Plusieurs options sont disponibles dans le ruban

• Pour choisir les couleurs représentant les différences entre le fichier 1 et 2
• Pour prendre en compte ou non les modifications sur les textes
• Pour prendre en compte ou non les modifications sur les hachures
• Pour afficher ou non les nuages de révision et gérer la taille et la forme des nuages
• Naviguer entre les différences

Des variables systèmes sont également disponibles pour gérer cette nouvelle commande dont notamment COMPAREPROPS qui permet de savoir si les différences de couleurs, type de ligne, épaisseur, calque, transparence, doivent être prises en compte ou non.

Mon avis : cette commande est plutôt pratique et semble assez efficace. Elle est aussi facile à utiliser.
En cherchant bien, on trouvera quelques limites comme par exemple un attribut invisible modifié ne sera pas détecté, mais dans l’ensemble cela fait le job. Il faudra quand même pousser les tests plus en avant pour connaître éventuellement d’autres limitations.
Je l’ai testée aussi sur de la 3D, on voit bien que cette commande a avant tout été conçue pour fonctionner sur des plans 2D, mais cela fonctionne aussi sur des volumes 3D même si les nuages ne s’affichent pas aussi précisément que sur des plans 2D.
En tout cas pour ceux qui ont à manipuler différentes versions d’un projet, c’est une commande qui leur sera utile.

3) Les vues partagées

Voici une nouvelle commande pour envoyer vos plans à d’autres personnes sans qu’ils aient besoin d’installer quoi que ce soit puisque le fichier s’ouvrira dans le navigateur internet. Une connexion internet est quand même indispensable puisque le fichier sera stocké dans le Cloud d’Autodesk et s’ouvrira à l’aide de l’Autodesk Viewer.

Ces vues partagées ne sont pas nouvelles dans le principe, elles remplacent tout simplement les anciennes fonctions de partages de fichier ou du fil de conception. Par rapport à ces dernières, il faut avouer que les vues partagées sont plus simples à utiliser. Il n’y a plus besoin ici d’avoir à créer des comptes, choisir des autorisations, et d’autres options compliqués qui décourageait assez facilement tout utilisateur.

Ici, le mode de fonctionnement est très simple.
-  Vous cliquez sur créer une nouvelle vue partagée

-  Vous choisissez quelques options simples comme donner un nom ou choisir de partager ou non les présentations.

-  Vous cliquez sur partager et votre dessin sera automatiquement transféré dans le cloud et s’ouvrira dans le viewer en ligne.

-  Une fois ouvert dans le viewer vous obtiendrez un lien que vous pourrez communiquer à qui vous voulez.

Votre interlocuteur pourra ensuite ouvrir votre plan, naviguer dessus, prendre des mesures, afficher ou non des calques et ajouter des commentaires que vous pourrez retrouver dans la palette des vues partagées sous AutoCAD.

Le fichier sera supprimé automatiquement au bout de 31 jours sauf si vous décidez de prolonger la durée de vie de celui-ci.

Mon avis : je ne sais pas si cette fonction va réussir à détrôner le fameux fichier PDF que l’on envoie par email, mais il faut avouer que comparée aux anciennes fonctions un peu usines à gaz, celle-ci est simple est efficace. Peut-être que lorsque j’aurai à envoyer des plans, j’utiliserai cette fonction.

4) Divers

-  On notera aussi l’apparition de fonction nommées « Versions Web et mobile » qui, si j’ai bien compris, remplace A360 pour stocker et ouvrir ses fichiers dans le cloud depuis n’importe quel appareil.

-  Une variable système nommée SECUREREMOTEACCESS permet de restreindre l’accès à des fichiers provenant d’Internet ou de serveurs distants.
-  Autodesk annonce aussi des gains de rapidité lors de l’exécution de certaines commandes qui peuvent aller de quelques dixièmes de seconde à plusieurs secondes selon la commande utilisé et le type de fichiers. Pour ma part, je n’ai pas remarqué de différences notables, mais c’est à voir dans le temps.
-  Le bouton Autodesk Seek a finalement été supprimé du Design Center puisque cette bibliothèque Autodesk n’existe plus.
-  Suppression de l’import et de l’export au format FBX.
-  L’ouverture partielle a été supprimée.
-  Suppression de la fonction Publier sur le Web

5) Configuration requise

Voici la configuration requise minimum fournie par Autodesk pour faire fonctionner AutoCAD 2019.

- Système d’exploitation :
* Windows 7 SP1 (32 et 64 bits) avec mise à jour KB4019990
* Windows 8.1 (32 et 64 bits) avec mise à jour KB2919355
* Windows 10 Anniversary Update version 1607 (64 bits uniquement)

- Processeur : 2.5 Ghz
- Mémoire : 8 Go
- résolution graphique : 1920 x 1080 avec couleurs vraies
- Carte graphique : 1 GO avec 29 GO/s de bande passante et compatible DirectX 11
- Espace disque : 6 GO
- Navigateur : Google Chrome dernière version
- .NET Framework Version 4.7

6) Accès aux versions métiers d’AutoCAD (Non disponible pour AutoCAD LT)

À compter du 22 mars 2018, lorsque vous vous abonnerez à AutoCAD 2019, vous pourrez télécharger AutoCAD et les jeux d’outils Architecture, Mécanique, Électrique, Map 3D, MEP, Raster Design et Plant 3D, c’est-à-dire les versions métiers d’AutoCAD, pour le même tarif.

Mon avis : dans l’idée, c’est pas mal, mais ces versions spécifiques diffèrent quand même pas mal par rapport à un AutoCAD classique dans son fonctionnement. Pas dit donc qu’un utilisateur AutoCAD migre comme cela vers une version métier.

Conclusions : on commence à s’habituer au fait qu’il n’y ait pas énormément de nouveautés dans les dernières versions d’AutoCAD. Néanmoins, cette fonction de comparaison de fichiers sera probablement utile à certaines personnes. Les vues partagées aussi, à condition de changer ces habitudes.

 

Messages

  • Bonjour,
    Merci pour ce bel aperçu.
    La suppression de l’ouverture partielle me déçoit car elle m’a bien dépannée parfois lorsque le fichier était impossible à ouvrir et que j’ai pu désactiver les xrefs à l’ouverture.
    Pour les "vues partagées", je crois comprendre qu’il n’y a plus besoin d’avoir ouvert un compte pour expédier le document. C’est super.
    Bon après-midi.

    • Bonjour,

      Oui, la suppression de l’ouverture partielle date en fait de la version 2018.1, mais est passée un peu inaperçue. Autodesk l’explique par le fait que cette fonction était peu utilisée.

      Pour les vues partagées, effectivement, le destinataire n’a plus besoin de créer un compte ou d’avoir des autorisations spécifiques. Cela fonctionne un peu comme WeTransfer, c’est-à-dire que l’on envoie le dessin dans le cloud, on obtient un lien que l’on envoie à qui l’on veut et tout destinataire peut l’ouvrir facilement. C’est quand même nettement plus simple et agréable à utiliser.

      Cordialement

      Eric

  • Salut Eric,

    Comme d’habitude, super description de la nouvelle version d’AutoCAD :-))

    Je pense que l’intégration des outils métiers peut être une bonne chose.
    En effet, Ça pourrait éviter, pour ceux qui n’ont pas de versions métiers, de se prendre la tête avec les messages sur les objets AEC lorsqu’ils reçoivent un dessin de l’extérieur. Je pense notamment aux dessins fais sur AutoCAD Architecture ou MEP.
    Je pense aussi que ça pourrait donner l’occasion aux AutoCADiens de découvrir ces produits verticaux, malheureusement peu connus et qui sont néanmoins très performants. Ils sont même souvent sous exploités par certains utilisateurs qui les utilisent :-(

    Quoiqu’il en soit, encore merci pour ton travail ;-)

    • Bonjour Steven,

      Merci pour ton message.

      Je ne sais pas trop quoi penser de cette mise à disposition des outils métiers.
      Je ne suis pas sûr qu’il va y avoir beaucoup d’utilisateurs qui vont migrer sur ces versions-là. Oh, bien sûr, il va y en avoir un certain nombre qui va tenter l’expérience par curiosité ou avec l’idée que ces versions-là ça fonctionne comme AutoCAD, mais en mieux et qui vont vite laisser tomber en voyant que le fonctionnement est nettement différent.

      Oui, c’est vrai que ces versions métiers sont intéressantes et performantes, mais pour les utiliser, il faut un vrai investissement de temps. Et comme je vois déjà aujourd’hui comme AutoCAD et de plus en plus sous exploité parce que les utilisateurs doivent sortir des plans à la va-vite, j’ai un doute par rapport à ces versions métier. (Merci à cette grande mode de l’hyper polyvalence :-(( )

      Mais bon, ce n’est qu’un avis personnel, on verra la réalité des choses sur le terrain. ;-)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

4 visiteurs en ce moment

Le Journal de Caderix a été vu depuis ses débuts par : visiteurs
Le Journal de Caderix est la propriété de la société Caderix